Tribune libre

Il est urgent de faire de la santé mentale des jeunes une grande cause nationale !

La santé mentale des jeunes doit devenir une grande cause nationale. @ Pixabay

Troubles anxieux, idées suicidaires, passages à l’acte parfois, depuis la pandémie de Covid, la santé mentale des jeunes, et notamment des étudiants, ne cesse de se dégrader.

Cette détresse psychologique n’est pas seulement la conséquence de l’épidémie de Covid : harcèlement scolaire, violences intra-familiales, précarité, incertitudes quant à l’avenir (guerres, réchauffement climatique), tous ces facteurs anxiogènes entraînent une grande fragilité conduisant un nombre croissant de jeunes à la dépression et parfois pour les cas le plus graves, au suicide. Il est urgent de mettre en place des mesures pour y remédier.

C’est pourquoi, afin de briser le tabou, il apparaît aujourd’hui fortement souhaitable de faire de la santé mentale des jeunes une grande cause nationale.

À ce sujet, une proposition de résolution du sénat a été adoptée à l’unanimité, permettant de lever le voile sur un tabou sociétal majeur…

Quelles réflexions pourrait-on approfondir ?  

Afin de lutter contre la dégradation de la santé mentale des jeunes, il conviendrait de :

  • réorganiser la médecine scolaire, premier maillon de la prévention,
  • redonner de l’attractivité aux métiers de la psychiatrie en adaptant les outils comme les projets territoriaux de santé,
  • coconstruire la psychiatrie de demain avec tous les acteurs concernés.

Il est urgent d’entendre la détresse de ces jeunes pour les aider à sortir de l’isolement et de la spirale de la dépression. Jean-Louis Matéos

 

Véronique David

Journaliste
Après un diplôme de psychologie et un DU de Japonais, j’ai préparé un diplôme de Naturopathie-homéopathie avec la faculté Libre de Médecine Naturelle et d’Ethnomédecine de Paris XV ainsi qu’une formation de correctrice avec le Centre d’Écriture et de Communication de Paris V qui m’a aussi formée aux techniques journalistiques. Dans le même temps, j’ai rédigé des articles pour différents journaux et administrations (Mairie d'Agen, Conseil départemental de Lot-et-Garonne, Actif Formation...). J’ai aussi travaillé au sein de divers organismes (Caf, Pôle Emploi, ODAC, MEDEF, ENAP…) dans le domaine du secrétariat et préparé une formation de praticienne en coaching de Vie. Dans un tout autre domaine, je suis officier de réserve citoyenne dans l’Armée de Terre depuis une dizaine d’années. J’ai appris au fil du temps que « toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons » (Paulo Coelho). Rêvons en grand, soyons audacieux et bâtissons l’impossible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *