Sécurité

La liberté retrouvée mais combien de vies sacrifiées… ?

Plaque d’Albert Cambon, ingénieur chimiste Marmandais, chef départemental des Mouvements Unifiés de la Résistance et de l’Armée Secrète dévoilée pour la première fois le 19 août 2019 place de la République.

Commémoration du 79ᵉ anniversaire de la libération d’Agen

Elle se déroulera samedi 19 août à différents endroits de la ville avec plusieurs points de ralliements commémoratifs : à 8 heures 30 pour un dépôt de gerbe devant la stèle Jean Moulin, à 10 heures 45 au commissariat de police et à 11 heures 30, place Armand Fallières.

Rendez-vous à 8 heures place Armand Fallières pour le rassemblement de tous les Anciens Combattants et porte-drapeaux, la récupération des gerbes et des bouquets, avec mise en place des circuits. Après le dépôt de gerbe devant la stèle jean Moulin, les différents circuits se formeront.

Pour le circuit n°1, madame Moreno et monsieur Candelon seront accompagnés des portes drapeaux de la fraternelle des Anciens Combattants de Pont-du-Casse et de madame Violleau. Les dépôts de bouquets seront successivement déposés : rue Roland Goumy, rue Edouard Lacour, rue Rogue, rue Ernest Sarrou, rue Tancogne (plaque Christian Heiser) et rue André Mazeau.

Le circuit n°2 s’effectuera en bus (chauffeur monsieur Zanini) en présence de monsieur Chaudron et de son porte-drapeau, de madame Biedermann avec le dépôt successifs de plusieurs bouquets danqd divers endroits de la ville : Maison d’Arrêt d’Agen, La Passerelle (plaque Denis Ginestet), collège Jasmin (plaque Gérard Duvergé et plaque René Bonnat), rue Maurice Jacob (place des Jacobins), rue Roger Banabera, place de la République (plaque Albert Cambon) ainsi que l’église Saint-Hilaire (plaque André Delacourtie).

Un dépôt de gerbes à la plaque commémorative des Cheminots Morts au Champ d’Honneur (Verrière de départ gare d’Agen) s’effectuera à 9 heures 20. S’ensuivront trois dépôts de bouquets : rue des Héros de la Résistance (plaque Héros de la Résistance) à 9 heures 50 ; n° 22 rue Montesquieu (plaque Yvan Pouyleau) à 10 heures 15 et place Lapeyrusse à 10 heures 25.

Le dépôt de gerbes se déroulera au commissariat de Police à 10 heures 45. Tout le monde se rendra ensuite place Armand Fallières pour la cérémonie au monument aux Morts programmée à 11 heures 30 en présence de nombreuses autorités civiles et militaires présidée par Florent Farge, sous-préfet, secrétaire général de la préfecture de Lot-et-Garonne en présence de Michel Lauzzana, député de la première circonscription de Lot-et-Garonne, Hélène Laporte, députée de la deuxième circonscription de Lot-et-Garonne, Annick Cousin, députée de la troisième circonscription de Lot-et-Garonne, Christine Bonfanti-Dossat, sénateur de Lot-et-Garonne, Jean-Pierre Moga, sénateur de Lot-et-Garonne, Sophie Borderie, présidente du Conseil départemental de Lot-et-Garonne, Jean Dionis du Séjour, maire d’Agen, Stéphane Brossard, premier président de la cour d’appel d’Agen, Patrick Mathé, procureur général près la cour d’appel d’Agen, Eric Bramat, président du tribunal judiciaire d’Agen, Olivier Naboulet, procureur de la république d’Agen, Colonel Karim Benamer, chef de corps du 48ᵉ régiment de transmissions, délégué militaire départemental, Commissaire Divisionnaire François Gaillard, directeur départemental de la sécurité publique, Colonel Emmanuel Houzé, commandant le groupement de gendarmerie départemental, Commandant Yvan Gesret, commandant la compagnie républicaine de sécurité n° 24, Colonel Frédéric Tournay, directeur départemental du Service d’incendie et de secours, Gabriel Pichon, président de l’Union Départementale des Associations d’Anciens Combattants, Max Galinié, président du Comité d’Entente des Anciens Combattants et Victimes de Guerres, Brigitte Moreno, présidente déléguée Départementale de l’Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance ainsi que Lila Ruffier-Monet, présidente de la Fondation de la France libre.

Brigitte Moreno,  donnera lecture du message de l’ANACR.
La logistique sera assurée par le 48ᵉ régiment de Transmissions.

Véronique David

Journaliste
Après un diplôme de psychologie et un DU de Japonais, j’ai préparé un diplôme de Naturopathie-homéopathie avec la faculté Libre de Médecine Naturelle et d’Ethnomédecine de Paris XV ainsi qu’une formation de correctrice avec le Centre d’Écriture et de Communication de Paris V qui m’a aussi formée aux techniques journalistiques. Dans le même temps, j’ai rédigé des articles pour différents journaux et administrations (Mairie d'Agen, Conseil départemental de Lot-et-Garonne, Actif Formation...). J’ai aussi travaillé au sein de divers organismes (Caf, Pôle Emploi, ODAC, MEDEF, ENAP…) dans le domaine du secrétariat et préparé une formation de praticienne en coaching de Vie. Dans un tout autre domaine, je suis officier de réserve citoyenne dans l’Armée de Terre depuis une dizaine d’années. J’ai appris au fil du temps que « toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons » (Paulo Coelho). Rêvons en grand, soyons audacieux et bâtissons l’impossible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *