Tribune libre

Oranges tunisiennes : le respect des « clauses miroirs » est essentiel !

Des oranges au cœur d'une polémique bien "juteuse"!

Des oranges maltaises en provenance de Tunisie ont fait l’objet en France d’un rappel massif. En cause, la présence d’un pesticide, le chlorpyriphos*, non autorisé dans l’Union européenne. Aussitôt, les différents distributeurs ont procédé au retrait de ces fruits. Cette affaire soulève des problèmes importants, d’abord en matière de sécurité alimentaire, ensuite de respect des orientations et décisions prises par l’Union Européenne.

La France, par son gouvernement, répondant à l’inquiétude de nos agriculteurs, sommés eux de se conformer aux mesures européennes en matière d’exigences de protection environnementale, a dans son Plan Stratégique National relatif à la PAC 2023-2027 mis en exergue la nécessité d’instaurer des « clauses miroirs » ; celles-ci exigeant pour toute importation hors UE de respecter strictement les règles en vigueur dans la communauté. De telles « clauses miroirs » ont été ainsi intégrées dans le récent accord que la France a passé avec la Nouvelle-Zélande, mais elles sont étonnamment absentes dans l’accord signé avec le Chili et surtout pour l’importation de volailles du Brésil…

Cette affaire d’oranges normalement interdites fait apparaître une défaillance inacceptable concernant la santé ainsi que le droit européen et interroge quant aux réelles informations et contrôles que les importateurs exigent des producteurs. La bataille pour imposer le plein respect de ces « clauses miroirs » doit se poursuivre avec vigueur, tant sur le plan européen que sur le plan intérieur.

Ardents défenseurs d’une politique environnementale forte et responsable, nos agriculteurs soutiennent avec détermination l’action positive du ministère de l’Agriculture.  Il est essentiel que la France veille avec constance, dans l’intérêt de nos concitoyens, de nos exploitants agricoles, à l’application incontournable des dispositions évoquées et exerce toute son autorité auprès de l’Union Européenne pour qu’elles soient appliquées avec la rigueur nécessaire !

                                                                   Jean-Louis Matéos, ancien conseiller régional d’Aquitaine

*le chlorpyriphos-éthyl est une substance active de produit phytosanitaire présentant un effet insecticide à large spectre.

Véronique David

Journaliste
Après un diplôme de psychologie et un DU de Japonais, j’ai préparé un diplôme de Naturopathie-homéopathie avec la faculté Libre de Médecine Naturelle et d’Ethnomédecine de Paris XV ainsi qu’une formation de correctrice avec le Centre d’Écriture et de Communication de Paris V qui m’a aussi formée aux techniques journalistiques. Dans le même temps, j’ai rédigé des articles pour différents journaux et administrations (Mairie d'Agen, Conseil départemental de Lot-et-Garonne, Actif Formation...). J’ai aussi travaillé au sein de divers organismes (Caf, Pôle Emploi, ODAC, MEDEF, ENAP…) dans le domaine du secrétariat et préparé une formation de praticienne en coaching de Vie. Dans un tout autre domaine, je suis officier de réserve citoyenne dans l’Armée de Terre depuis une dizaine d’années. J’ai appris au fil du temps que « toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons » (Paulo Coelho). Rêvons en grand, soyons audacieux et bâtissons l’impossible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *