Politique

Réparer les services publics, protéger les agriculteurs, établir une grande loi Santé

Salle comble à Nérac pour prendre connaissance des propositions du Nouveau Front Populaire en matière de santé, de services publics, d’éducation et d’agriculture. © NFP

Élections Législatives 2024. Nouveau Front Populaire

Lors de la dernière réunion publique qui s’est déroulée le 26 juin dernier, en amont du premier tour de cette courte campagne pour remporter la circonscription Agen-Nérac, plus de 120 personnes se sont rassemblées à la salle des Ecuyers à Nérac pour écouter les propositions du Nouveau Front Populaire en matière de services publics, de démographie médicale et d’agriculture, portée par le binôme Paul Vo Van et Colette Duynslaeger. De nombreux responsables politiques locaux sont venus apporter leur soutien à la campagne pour clôturer cette soirée.

Après l’accueil républicain et quelques mots de soutien de Nicolas Lacombe, maire de Nérac, divers points du programme ont été abordés sur le thème de la santé et des services publics, lors d’une table ronde qui réunissait Ludovic Biasotto, maire de Lavardac, Baptiste Luaces, médecin à Port-Sainte-Marie et militant LFI, Isabelle Lafontan, du collectif de défense des services publics de Mézin et enfin de la candidate suppléante Colette Duynslaeger. 

Parmi les grandes lignes forces du programme du Nouveau Front Populaire, la volonté de réparer les services publics, d’organiser une conférence de sauvetage de l’hôpital public afin d’éviter la saturation pendant l’été, proposer la revalorisation du travail de nuit et du week-end pour ses personnels, redonner à l’école publique son objectif d’émancipation en abrogeant le « choc des savoirs » de Macron, et préserver la liberté pédagogique, faire les premier pas pour la gratuité intégrale à l’école (cantine scolaire, fournitures, transports, activités périscolaires), augmenter le montant du Pass’Sport à 150 euros et étendre son utilisation au sport scolaire en vue de la rentrée, faire une grande loi santé, réguler l’installation des médecins dans les déserts médicaux et rétablir des permanences de soin des soignants libéraux dans les centres de santé, conditionner l’ouverture des cliniques privées à la participation à la permanence des soins et à la garantie d’un reste à charge zéro, engager un plan pluriannuel de recrutement des professionnels du soin et du médico-social (médecins, infirmiers, aides soignants, personnels administratifs) et de revalorisation des métiers et des salaires, créer un pôle public du médicament avec renforcement des obligations de stocks.  

Une deuxième table ronde s’est tenue ensuite entre Paul Vo Van et Floriane Flaujac, jeune agricultrice installée à Aubiac, Moirax et Engayrac où ont été abordées les difficultés rencontrées par les jeunes agriculteurs qui s’installent puis les points du programme ont été détaillés : engager les négociations commerciales en garantissant un prix plancher et rémunérateur aux agriculteurs et en taxant les superprofits des agro-industriels et de la grande distribution, proposer une réforme de la Politique agricole commune (PAC), défendre les zones agricoles, naturelles et les zones humides, doubler et améliorer la protection des aires maritimes protégées.

Pour une agriculture écologique et paysanne, le NFP souhaite annuler l’accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne (CETA), renoncer à l’accord du Mercosur et protéger nos agriculteurs de la concurrence déloyale, interdire l’importation de toute production agricole ne respectant pas nos normes sociales et environnementales, lutter contre l’accaparement des terres et permettre à chaque agriculteur qui souhaite s’installer d’accéder à une exploitation pour préserver le modèle agricole familial, soutenir la filière du bio et l’agroécologie, encourager la conversion en bio des exploitations en reprenant leur dette dans une caisse nationale et garantir un débouché aux produits bio dans la restauration collective, rétablir le plan Ecophyto, interdire le glyphosate et les néonicotinoïdes avec accompagnement financier des paysans concernés.   

La réunion se clôtura par un discours de soutien de Ludovic Biasotto, de Lucie Gallissot, militante FI, de Patrice Dufau, premier adjoint au maire de Nérac et du Candidat Paul Vo Van qui a notamment rappelé le sérieux économique du programme du NFP, ayant récemment fait l’objet d’une tribune de soutien de la part de 300 économistes. 

Véronique David

Journaliste
Après un diplôme de psychologie et un DU de Japonais, j’ai préparé un diplôme de Naturopathie-homéopathie avec la faculté Libre de Médecine Naturelle et d’Ethnomédecine de Paris XV ainsi qu’une formation de correctrice avec le Centre d’Écriture et de Communication de Paris V qui m’a aussi formée aux techniques journalistiques. Dans le même temps, j’ai rédigé des articles pour différents journaux et administrations (Mairie d'Agen, Conseil départemental de Lot-et-Garonne, Actif Formation...). J’ai aussi travaillé au sein de divers organismes (Caf, Pôle Emploi, ODAC, MEDEF, ENAP…) dans le domaine du secrétariat et préparé une formation de praticienne en coaching de Vie. Dans un tout autre domaine, je suis officier de réserve citoyenne dans l’Armée de Terre depuis une dizaine d’années. J’ai appris au fil du temps que « toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons » (Paulo Coelho). Rêvons en grand, soyons audacieux et bâtissons l’impossible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *